Automobile Power

AVENTURIER DES TEMPS MODERNES

Comme d’autres icones de l’automobile, le Defender a gardé sa silhouette originelle caractéristique au fil des ans et, succès aidant, il devenait particulièrement hasardeux de la renouveler de fond en comble. C’est pourtant ce que Land Rover vient de faire avec son nouveau Defender qui marque un tournant radical aussi bien techniquement que du point de vue du style.

Les origines du “Defender” remontent à la fin de la Seconde Guerre Mondiale lorsque Rover présenta la Serie I au salon d’Amsterdam de 1948. À l’époque, il s’agissait d’un véhicule fortement inspiré par la Jeep Willis dont il reprenait le principe du chassis à échelle en acier mais sur lequel était monté une carrosserie originale en alliage d’alumimium.

LA RETRAITE A 68 ANS

À l’origine destiné à une utilisation agricole tout-terrain (il avait une prise de force externe pour transmettre la puissance aux machines), il disposait d’une transmission 4×4 à la demande qui lui permettait de passer presque partout. Baptisé Land Rover Serie I, son succès fut tel que Land Rover le garda en production jusqu’en 1985 avec successivement les Séries l et II. En perpétuelle évolution technique, mais toujours fidèle à sa ligne originelle, il poursuivit ensuite sa carrière sous les appellations 90, 110 et Defender jusqu’en 2016. C’est donc après 68 ans de bons et loyaux services que le Defender, le seul vrai Land Rover aux yeux des puristes, disparaît du catalogue alors que son successeur tarde à pointer le bout du capot. C’est chose faite au salon de Francfort 2019 lorsque le Defender de l’ère moderne fait son entrée.

AU SERVICE DE SA MAJESTÉ

Avec le nouveau Defender, Land Rover tourne définitivement la page du tout-terrain rustique pour plonger dans le 21ème siècle avec un véhicule faisant appel aux technologies les plus modernes. Adieu le châssis échelle en acier et ses suspensions rigides… Le Defender nouveau hérite d’une structure monocoque tout aluminium montée sur des trains roulants à roues indépendantes ! Le tout est habillé d’un style résolument moderne, mais toujours bien carré, en s’inspirant de quelques détails du passé (les optiques avant et arrière notamment). Comme son prédécesseur le nouveau est disponible en 2 longueurs de châssis (90 et 110) et décliné dans une multitude de versions allant de la plus basique à la plus cossue en passant par des variantes typées off-road. Pour notre part nous avons testé la version 110 D240 équipée du moteur 2.0L diesel et avons été bluffés par ses prestations. Si le confort de marche, ses équipements High-Tech et la facilité de conduite sont ses points forts, on épinglera aussi son haut niveau de sécurité (aides de conduite) et son moteur à la fois puissant et sobre en carburant compte tenu de la taille et du poids de l’engin. Malheureusement nous n’avons pas eu l’opportunité de le soumettre à l’épreuve du franchissement tout-terrain mais, à la vue des images du trailer du prochain James Bond, on ne doute pas qu’il est toujours l’un des meilleurs!

FICHE TECHNIQUE : DEFENDER 110 D240
Moteur :4 cyl. en ligne bi-turbo diesel
Cylindrée (cm3) :1999
Puissance (ch./kW) :240/ 177@ 4000
Couple (Nm@rpm) :430@ 1400
Boîte de vitesse :Automatique 8 rapports
Entraînement :Intégrale permanente
0-100 km/h (s) :9,0
Vitesse Max (km/h) :188
Consommation (L/100 km) :7,6 (annoncé) – 9,5 (observé)
Emissions Co2 (g/km) :199
Poids (kg) :2208
Prix de base (EUR) :àpd 54.922

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: