Horlogerie

Blancpain X Swatch, la nouvelle collaboration entre Swatch et l’horlogerie de luxe

Après la fièvre qui s'est emparée des amateurs lors du lancement de la première collaboration entre Swatch et Omega, les bioceramic moonswatch, Swatch remet le couvert en célébrant cette fois les océans avec la collection Scuba Fifty Fathoms. A en juger par les files d'attente devant les boutiques de la marque, l'engouement semble être une nouvelle fois au rendez-vous

Exit la Moonswatch, Swatch célèbre cette fois une autre icône de l’horlogerie suisse, la Fifty Fathoms de Blancpain. Cette montre, née il y a exactement soixante-dix ans, a révolutionné l’horlogerie en devenant la première véritable montre de plongée. Lancée en 1953, elle a été créée par un plongeur pour répondre aux besoins de l’exploration sous-marine. Elle a immédiatement été choisie par les pionniers de la plongée et les corps de marine d’élite du monde entier comme outil professionnel de mesure du temps.
Swatch lui rend hommage avec cette nouvelle collaboration, comme toujours selon ses codes, de manière ludique et joviale, avec cinq modèles, baptisés Bioceramic Scuba Fifty Fathoms, en référence à ses propres montres de plongée, les SCUBA. Les montres de cette collection non-limitée reprennent fidèlement les principaux codes de la Fifty Fathoms que sont l’étanchéité
supérieure, la lisibilité exceptionnelle, le mouvement mécanique, la lunette tournante sécurisée et une protection au magnétisme.
Les deux marques ont puisé leur inspiration dans les profondeurs marines pour créer une collection de cinq modèles Swatch, portant chacun le nom d’un des cinq océans de la planète bleue — ARCTIC OCEAN, PACIFIC OCEAN, ATLANTIC OCEAN, INDIAN OCEAN et ANTARCTIC OCEAN.
Comme il se doit pour une montre de plongée, la Bioceramic Scuba Fifty Fathoms est étanche en eaux profondes. Clin d’oeil supplémentaire à Blancpain, elle l’est jusqu’à 91 mètres, le nom Fifty Fathoms faisant référence à la longueur nautique de la brasse. Mesure maritime historique de la profondeur dans le monde anglophone, 50 brasses correspondent à 91 mètres (ou 300 feet).
Elle est dotée d’un mouvement mécanique Swatch, le SISTEM51, le premier et unique mouvement mécanique dont la production est entièrement automatisée. Ce mécanisme, de seulement 51 pièces — dont une vis centrale, est amagnétique grâce au spiral Nivachron™ et possède une autonomie de 90h. En 2013, SISTEM51 avait révolutionné l’univers des montres automatiques avec son mouvement visible: the front tells the time, the back tells the story (le recto donnant l’heure, le verso racontant son histoire).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :